Alfred DÖBLIN Je vous écris de Sarreguemines Agrandir

Alfred DÖBLIN Je vous écris de Sarreguemines

Alfred DÖBLIN                               
Je vous écris de Sarreguemines            
     


Traduit de l'édition originale allemande          
Meine Adresse ist: Saarguemünd                
par Renate et Alain Lance                

Plus de détails

25,00 €

25,00 € par 1,30

Nouveauté

Alfred DÖBLIN
Je vous écris de Sarreguemines

Parution mars 2017

Ouvrage relié avec jaquette couleur
192 pages / Format 17 x 22 cm / Papier Munken pure

Traduit de l’édition originale allemande
Meine Adresse ist: Saargemünd / Ralph Schock / Gollenstein
par Renate et Alain Lance

Ouvrage réalisé avec le soutien de
la DRAC Grand-Est, la Région Grand Est,
l’OLCA, la Ville de Sarreguemines,
le Carreau Forbach, le Land de Sarre,
les fondations Stiftung Europäische Kultur
und Bildung (Nonnweiler),
Union Stiftung (Saarbrücken),
Stiftung der Metall-und Elektroindustrie (Saarbrücken)


SERGE DOMINI ÉDITEUR
ARTS – HISTOIRE – PATRIMOINE - MÉMOIRE
BEAUX LIVRES / CATALOGUES
Mobile : 06 07 94 30 92
Site Web : serge-domini.fr

Distribution Est-livres / Bernard Andreux

Prix public 25 €

isbn : 978-2-35475-119-7

Au cours de la Grande Guerre, de 1915 à 1918, Alfred Döblin est médecin militaire dans l'armée allemande. Installé avec sa famille à Sarreguemines puis à Haguenau, il échange une correspondance fournie avec son ami Herwarth Walden relatant tour à tour son activité à l'hôpital militaire, sa carrière d'écrivain et la vie quotidienne à l'arrière du front. Ses lettres constituent de précieuses chroniques dans lesquelles il nous transmet un regard irremplaçable sur une région aujourd'hui transfrontalière et partie intégrante de l'empire allemand à l'époque. Il y dépeint avec réalisme Sarreguemines, Sarrebruck, Haguenau, et nous fait partager sa perception de cette guerre qu'il finira par qualifier d'absurde, se mettant ainsi à dos sa hiérarchie.
L'ouvrage comprend deux nouvelles, Le fantôme du Ritthof (dont le cadre se situe entre Bliesransbach en Sarre et Blies-Guersviller, en Lorraine) et L’abominable cochon, ainsi que sa correspondance avec l’écrivain Anton Betzner de 1946 à 1953 ; et enfin, Le discours de Sarrebruck sur l’Europe de 1952. Publié en 2010 dans sa version originale en langue allemande par les éditions Gollenstein sous le titre Meine Adresse ist: Saarguemünd, cet ensemble de lettres, de textes et d'articles rassemblés et commentés par Ralph Schock, nous est révélé ici dans sa traduction française.

Alfred Döblin / Repères
• Depuis 1906 : médecin et écrivain à Berlin.
• De 1915 à 1918 : médecin militaire en Lorraine et en Alsace
• 1933 : exil à Paris via Zurich.
• 1936 : obtient la nationalité française
• 1940 : exil aux États-Unis en passant par le Sud de la
   France, l’Espagne et le Portugal.
• Novembre 1945 : retour en Allemagne. Travaille dans
   l’administration française à Baden-Baden et Mayence.
• 1953 : il déménage à Paris ;
• 1954-1957 : séjours en clinique et en maison de conva-
   lescence dans le pays de Bade.
• 1957 : mort à Emmendingen. Repose aux côtés de son
    épouse et de son fils au cimetière de Housseras (Vosges)


Œuvres
• Les recueils de nouvelles
L’assassinat d’une renoncule (1912) et Les Lobensteiner vont en Bohème (1917)
• Les romans
Les trois bonds de Wang-Lun (1915), Wallenstein (1920), Berlin Alexanderplatz (1929), Novembre 1918 (1948), Hamlet (1956) ainsi que des essais, notes et critiques sur la
littérature.

À propos de l'édition originale allemande
L’édition originale allemande présente des extraits de 31 lettres à partir des deux volumes de correspondance d’Alfred Döblin publiés en 1970 et 2001 dans lesquels il évoque Sarreguemines, Sarrebruck et Haguenau. Sont reproduites intégralement les dix-sept lettres adressées à Anton Betzner de 1946 à 1953. Le texte de la nouvelle Le fantôme du Ritthof est conforme à la première publication dans la revue Der Sturm, le texte de L’abominable cochon à la version figurant dans le volume édité par Christina Althen, Die Ermordung einer Butterblume [L’assassinat d’une renoncule] – ensemble des nouvelles, paru aux éditions Walter, Zürich / Düsseldorf, 2001. Le discours sur l’Europe est publié dans le livre édité par Alexandra Birkert, Kritik der Zeit –Rundfunkbeiträge [Critique de l’époque, textes pour la radio]1946-1952, paru aux éditions Walter, Olten/ Freiburg en 1992.