CROIX  PROCESSIONNELLES FRANÇAISES Agrandir

CROIX PROCESSIONNELLES FRANÇAISES

CROIX PROCESSIONNELLES FRANÇAISES
De la Renaissance à la Révolution   

Bertrand Bergbauer
Pauline Lurçon

Plus de détails

978-2-35475-121-0

8,00 €

CROIX PROCESSIONNELLES FRANÇAISES
De la Renaissance à la Révolution


Département de la Meuse
Serge Domini Éditeur


ISBN : 978-2-35475-121-0
Format : 130 X 210 mm
63 pages / couleur
Couverture à larges rabats


Textes
Bertrand Bergbauer
Pauline Lurçon


Conservation et valorisation du patrimoine
Département de la Meuse
Clos Raymond Poincaré
55300 SAMPIGNY
Tél : + 33 (0)3 29 90 70 50
E-mail : cdmm@meuse.fr
Site : musees-meuse.fr




MUSÉE d’art sacré
Rue du Palais de Justice
55300 Saint-Mihiel
Tél : +33 (0)3 29 89 06 47
E-mail : accueil@coeurdelorraine-tourisme.fr
Site : coeurdelorraine-tourisme.fr



Livret publié en préambule de l’exposition qui se tiendra en 2018 au musée d’art sacré de Saint-Mihiel.
Commissariat général
de l’exposition
• Marie Lecasseur
• Marion Méraud
Département de la Meuse – Conservation et valorisation
du patrimoine
Commissariat scientifique
de l’exposition
et rédaction du catalogue
• Bertrand Bergbauer
Docteur en histoire de l’Art - Conservateur du Patrimoine
Conseiller pour les musées – DRAC Grand Est – Site de Metz
• Pauline Lurçon
Conservateur des Monuments Historiques
DRAC Grand Est – Site de Metz




Durant l’été 2013, l’exposition Trésors de Meuse a révélé aux visiteurs du musée de Saint-Mihiel un panorama des richesses artistiques d’un département au patrimoine remarquablement préservé. Parmi les chefs-d’œuvre présentés, figuraient deux des fleurons de l’orfèvrerie française de la Renaissance, les croix processionnelles de Longchamps-sur-Aire et celle dite « de Wassebourg », ainsi qu’un remarquable exemplaire en laiton provenant du trésor de la cathédrale de Verdun.
Bien qu’elles soient très répandues dans les trésors des églises et qu’elles constituent un élément essentiel de la liturgie catholique, les croix de procession françaises de l’époque moderne (XVIe – XVIIIe siècle) n’ont jamais fait l’objet d’une véritable étude scientifique d’ensemble. En 1959, Paul Thoby (dont la riche collection de Christ en bronze a depuis intégré les collections du musée Dobrée de Nantes) avait certes publié les résultats de ses recherches consacrées aux crucifix médiévaux. Depuis une quinzaine d’années, les érudits ont également rédigé des ouvrages généralistes sur les croix, principalement méditerranéennes, du Moyen Âge au XIXe siècle (Vittorelli 2002 ; Zastrow 2009).
En France, les enquêtes lancées par les Services régionaux de l’Inventaire avaient pourtant révélé depuis longtemps l’importance quantitative et historique de ces objets au niveau national, sans pour autant proposer une synthèse de ces découvertes. Le présent ouvrage a donc pour modeste ambition d’entrevoir des pistes de datation et d’attribution pour les typologies les plus communes dans nos églises et nos musées, mais également chez les collectionneurs et sur le marché de l’art. S’appuyant sur l’étude d’un corpus de près de 1200 croix, il propose au lecteur de découvrir les surprenantes évolutions d’objets tantôt simples, tantôt opulents, ainsi que les modes de représentation successifs du Christ, oscillant de l’Hercule chrétien de la Renaissance au Sauveur souffrant de la fin du Moyen Âge et du Grand Siècle.