a) MORTIERS français du XVe au XVIIIe Agrandir

a) MORTIERS français du XVe au XVIIIe

Fleurs et figures
de bronze
Mortiers français
du XVe au XVIIIe siècle

Sous la direction de Bertrand Bergbauer
Guillaume Convert / Pauline Lurçon / Ollivier Ramousse


Serge Domini Éditeur
ISBN : 978-2-35475-157-9
149 €

Diffusion : ESTLIVRES / Bernard Andreux
estlivres@gmail.com / 06 60 20 35 34


Plus de détails

978-2-35475-157-9

149,00 €

Fleurs et figures
de bronze
Mortiers français
du XVe au XVIIIe siècle



Sous la direction de Bertrand Bergbauer
Guillaume Convert / Pauline Lurçon / Ollivier Ramousse


Serge Domini Éditeur / 06 07 94 30 92 / sdomini@wanadoo.fr

Beau-livre  
344 pages tout en couleur
Format 24 x 28 cm
Reliure prestige  
Couverture cartonnée
Jaquette pelliculée

ISBN : 978-2-35475-157-9
149 €

Diffusion : ESTLIVRES / Bernard Andreux
estlivres@gmail.com / 06 60 20 35 34
Chez votre libraire...

RÉSERVEZ DÈS À PRÉSENT
EN SOUSCRIPTION AU PRIX de 115 € jusqu’au 30 novembre 2021*  + 15 € de frais de port

[ L'ouvrage de référence pour tous les spécialistes et collectionneurs ]

Objets d’usage pour les pharmaciens et les cuisiniers, les mortiers de bronze créés par les fondeurs français du Moyen Âge à l’Empire sont aujourd’hui considérés comme des pièces de collection et de contemplation. Leurs foisonnants décors font cohabiter les modèles des orfèvres germaniques de la Renaissance et les médailles royales du Siècle de Louis XIV, les enseignes de pèlerinage médiévales et les plaquettes italiennes, ces intrigants mariages se muant en une parfaite harmonie grâce à un sens du rythme et de l’ordonnancement.  
Issu d’une thèse de doctorat soutenue en 2012 par Bertrand Bergbauer, conservateur en chef du Patrimoine, et de quinze années de recherches fondées sur l’étude de près de 3 000 pièces, cet ouvrage dresse un panorama inédit de la production d’une centaine d’ateliers actifs entre le xve et le xixe siècle, de Rouen à Strasbourg et de Lille à Toulouse en passant par le Puy-en-Velay. Illustré d’environ 600 modèles constituant les fleurons de la production française, il offre au spécialiste et au curieux des repères fondamentaux d’attribution et de datation, et témoigne de l’exceptionnel savoir-faire des artisans de l’Ancien Régime et de leur goût immodéré pour l’ornement.