L'ossuaire de Douaumont Agrandir

L'ossuaire de Douaumont


• Ouvrage de 152 pages couleurs
• Format 23 x 26 cm
• Papier couché 170 g cahiers cousus
• Couverture couleur pelliculée

Plus de détails

978-2-35475-094-7

29,00 €

29,00 € par 1

 Plus de 230 illustrations, photographies, plans et dessins, archives photographiques inédites des travaux de construction, archives privées, documents issus des collections de la Bibliothèque nationale de France, de la Réunion des Musées Nationaux, de l’IFA (Institut Français de l’Architecture), etc.

Conçu pour abriter dignement les ossements d’environ 130 000 hommes (français et allemands) tombés non identifiés sur les champs de bataille de Verdun, l’ossuaire de Douaumont, a été inauguré le 7 août 1932 par le président de la République Albert Lebrun. Dans le cadre des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, ce livre, publié avec le concours de la Direction régionale des affaires cultu- relles de Lorraine, est la première monographie jamais éditée sur cet édifice que l’on peut qualifier de véritable « cathédrale de la Grande Guerre ». L’ouvrage retrace la genèse de l’ossuaire en replaçant son édification dans le contexte historique et mémoriel de l’après-guerre. Servi par une iconographie exceptionnelle, il s’attache à montrer comment cette architecture hors du commun a été commandée et conçue pour devenir le lieu emblématique, mondialement connu, de la commémoration du sacrifice des soldats de la Première Guerre mondiale.

LES AUTEURS :


• Conservateur du patrimoine, Stéphanie QUANTIN a exercé les missions de conservateur des monuments historiques à la DRAC Lorraine (2011-2014) et a rejoint depuis 2014 l'Institut national d'histoire de l'art.


• Catherine AMBROSELLI DE BAYSER, théologienne diplômée de l’Institut catholique de Paris, est l’auteur de plusieurs ouvrages de référence sur George Desvallières, dont le catalogue raisonné de l’œuvre du peintre.


• François JANVIER exerce depuis 1986 la fonction de conservateur des Antiquités et Objets d’Art du département de la Meuse. Il est chargé de la gestion du patrimoine mobilier protégé au titre des monuments historiques.


• Stéphanie JACQUEMOT est archéologue spécialiste de la Grande Guerre au service régional de l'archéologie (DRAC de Lorraine).


• Pierre-Yves CAILLAULT Architecte en Chef des Monuments Historiques depuis 1998. Maître d'œuvre pour la restauration du château de Lunéville, de la place Stanislas et de l'église Notre-Dame de Bon-Secours à Nancy. En charge des cathédrales de Strasbourg et d'Albi.


• Professeur à l’Université de Lorraine, Jacques WALTER est directeur du Centre de recherche sur les médiations, spécialiste de la médiatisation des conflits et des médiations mémorielles.

  • Hauteur 30 cm
  • Largeur 24 cm
  • Profondeur 3 cm
  • Poids 1,5 kl